Nature

Ici tout se déroule le plus naturellement possible. Nous représentons les principes d’un management des fermes permettant aux animaux une liberté maximale, leur offrant la meilleure nourriture et les sachant protégés et ravitaillés de la meilleure manière possible.
- Innes Moffat, Deer Industry New Zealand

Haute de gamme par nature

Paysage de verdure en apparence infini, chaînes montagneuses impressionnantes, des glaciers alpins et des forets tropiques. Les contradictions géographiques de la Nouvelle-Zélande attirent plus que 2 millions de touristes par an. Mais non seulement pour leur faune et leur flore on connait également les îles du Pacifique Sud, aussi pour leur agriculture progressiste avec des surfaces de pâturage étendu pour l’élevage animalière.

 

Le climat doux, subtropical sur l’île du Nord, et tempéré sur celle du Sud permettent de créer des conditions idéales pour l’élevage des cerfs. On ne peut pas le comparer avec ce qu’en on entend en Europe sous „élevage“. Les animaux passent toute l’année en plein air, broutent sur les vastes pâturages verts et ne vivent pas dans des espaces serrés dans des grandes étables. Ils ne reçoivent pas de nourriture supplémentaire, mais mangent ce qu’ils trouvent dans leurs prés et pâturages. 

 

Si l’hiver est plus dur, on leur donne uniquement du foin en supplément. Si un animal se blesse ou devient malade, il reçoit des soins médicaux. Les éleveurs Néo-Zélandais sont capable de pouvoir nous renseigner de manière exacte sur chaque animal et ils offrent, par conséquence, une compréhensibilité et transparence complète.

 

Pour maintenir la virginité de la nature, l’industrie de viande de cerf Néo-Zélandaise a créé un programme actif d’environnement. Ils promeuvent un dense réseau de fermiers, usines de production et sociétés de marketing, qui, en commun développent des programmes garantissant la surveillance des conséquences agricoles sur l’environnement.